NOUVEAU : Ateliers RH en collaboration avec le gouvernement du Québec  

L’intelligence émotionnelle, une compétence managériale à développer

Selon le Forum Économique Mondial, l’intelligence émotionnelle comptera parmi les plus importantes compétences managériales à développer en 2022. Il y a quelques années encore, la performance financière et le contrôle de la qualité permettaient aux entreprises d’être sereines et pérennes. En 2021, les entreprises doivent en plus de ces deux paramètres, être agiles, innovantes et avoir un management collaboratif basé sur l’intelligence collective.

Dans ce contexte, il est essentiel de comprendre l’intelligence émotionnelle (IE) et développer cette compétence chez vos employés dès maintenant. Les entreprises qui n’investissent pas dans le développement de l’IE de leurs gestionnaires se retrouveront en retard dans quelques années et verront leurs employés partir travailler chez des compétiteurs qui prennent en considération la culture d’intelligence collective.

Source : Forum Économique Mondial (The Future of Jobs Report 2018)

Comprendre l’intelligence émotionnelle et l’intégrer pleinement dans son environnement de travail

La notion d’intelligence émotionnelle a été introduite en 1990, par deux chercheurs américains Peter Salovey et John Mayer. Elle serait caractérisée par « La capacité à réguler ses émotions et celles des autres, à les distinguer et à utiliser ces informations pour guider sa pensée et ses actions ». (Définition de Daniel Goleman). Pour une explication plus détaillée, développer une bonne intelligence émotionnelle signifie être capable d’écouter et de comprendre ses propres émotions et celles des autres et de s’en servir comme leviers pour ajuster son comportement en conséquence.

Afin de développer son intelligence émotionnelle, il faut tout d’abord avoir une conscience de soi en étant connecté à ses ressentis, en reconnaissant ses propres émotions et en sachant les comprendre. Ensuite vient la maîtrise de soi, soit la capacité à contrôler ses réactions aux émotions afin de faire des choix réfléchis et responsables. Une fois que vous savez « gérer » vos propres émotions, vous pouvez comprendre et accueillir les émotions de vos collaborateurs. L’empathie correspond à votre capacité à interagir avec les autres en tenant compte de leur état émotionnel. En somme, c’est d’écouter avec bienveillance, d’accepter les différentes réactions et de ne pas juger l’autre. Vient ensuite la gestion des relations, soit votre capacité à développer votre leadership, à bâtir des relations de confiance et solides ainsi qu’à communiquer et soutenir les autres dans leur développement. Le dernier point important composant l’intelligence émotionnelle est la motivation, soit l’envie de relever de nouveaux défis, le développement de son enthousiasme et la passion de travailler… Vous l’aurez compris, le développement de l’IE ne signifie pas de contrôler ses émotions et de les cacher aux autres, mais bien de les comprendre afin de maîtriser leurs impacts et les utiliser en votre faveur et celles de vos collaborateurs.

Si ce sujet vous intéresse et que vous souhaitez en apprendre davantage, Propulsion RH offre une formation sur l’intelligence émotionnelle en milieu de travail. Vous apprendrez à mettre en place des stratégies concrètes et éprouvées afin d’améliorer votre quotient émotionnel. 

 

La mise en pratique de l’intelligence émotionnelle avec le leadership conscient

Un leader conscient a une excellente compréhension de ses propres émotions et celles des collaborateurs qui l’entourent. Il peut réguler ses émotions pour atteindre les objectifs de l’organisation et contribue à la réussite de son équipe en développant son empathie et en établissant de fortes connexions. Il est donc conscient de son pouvoir sur les autres avec ses paroles et ses actes ainsi que de leurs impacts.

Vous pouvez devenir ce type de leader en reconnaissant vos émotions et en évitant leurs pièges. La pratique de la pleine conscience permet d’écouter ce qui se passe dans votre corps et votre tête à un moment précis. Il est important d’accueillir vos émotions sans les juger et de mettre des mots dessus afin d’agir et de prendre des actions par la suite. Avant d’agir, il est important d’évaluer les différentes options. Ainsi, vous pourrez mettre en œuvre une stratégie qui sera en phase avec vos motivations et valeurs. Prenez aussi en considération les émotions de vos employés, en passant de l’emploi du “je” au “nous”. Une grande majorité de personnes mettent toute leur attention sur eux-mêmes et utilisent les autres pour satisfaire leurs propres besoins. Un leader conscient est bienveillant et fait preuve d’empathie et développe une attitude de « service » envers les autres. Pour finir, de par ses aptitudes sociales, un leader conscient sait gérer les conflits par l’application de l’écoute active et la collaboration.

 

En bref

L’intelligence émotionnelle peut vous permettre de développer vos aptitudes intrapersonnelles et interpersonnelles en améliorant votre confiance en vous, votre influence auprès de vos collaborateurs et obtenir leur confiance. Si vous souhaitez développer votre IE, n’attendez pas, suivez notre formation dédiée. Pour plus de renseignements, nous vous invitons à consulter le syllabus juste ici

NOUVEAU

Ateliers RH en collaboration avec le gouvernement du Québec